Ecologie : TGV Lyria champion du voyage France<>Suisse

TGV Lyria a toujours eu à cœur de proposer un service alliant confort, rapidité et respect de l’environnement.
Le critère environnemental arrive d'ailleurs en 2e position dans votre choix du train, sur les autres moyens de transports entre la France et la Suisse (source : BVA 2021).

Vous hésitez entre l'avion, la route et le train ? Vous vous demandez quel mode de transport est le plus écologique, ou tout simplement, quelle est votre empreinte carbone ?
La réponse est simple : le train ! La preuve ci-dessous.
TGV Lyria is eco-friendly

En résumé

  1. TGV Lyria est de loin le transport le plus vertueux écologiquement entre la France et la Suisse, et celui qui vous propose la meilleure utilisation de votre temps.
  2. Outre le trajet en train seul, c'est aussi la totalité de l'écosystème ferroviaire qui affiche le bilan carbone le plus bas de tous les écosystèmes de transport.
  3. TGV Lyria propose des réponses concrètes pour réduire encore son empreinte carbone.

L’électricité : l’énergie la plus propre au service de TGV Lyria

En roulant à l’électricité, nos trains n’émettent pas de CO2. Cette électricité, consommée lors du voyage, a cependant été produite en amont, ce qui a généré des émissions de CO2.


C’est ce que l’on appelle ici l’énergie de traction : l’énergie consommée en roulant + l’énergie produite en amont.


Si on regarde l’énergie de traction, TGV Lyria affiche la meilleure performance environnementale de tous les modes de transports entre la France et la Suisse !

TGV Lyria CO2 impact

L'écosystème ferroviaire, économe en énergie

En roulant, le train n'émet pas de CO2. Mais on considère souvent que l'infrastructure ferroviaire (les rails, les centres de maintenances, etc.) alourdissent le bilan carbone en émettant beaucoup de CO2, contrairement à l'écosystème aérien ou automobile. En réalité, notre infrastructure est la moins polluante.

L'écosystème ferroviaire est aussi vertueux, car il vous embarque et dépose en centre-ville.  
En effet, l'implantation des gares en centre-ville donnent accès à une diversité de modes de transport collectifs, ce qui limite encore votre impact carbone. A cela, on ajoute également un budget pré- et post acheminement maitrisé et des temps de déplacements optimisés.

Que demander de plus ?

Notre bilan carbone en chiffres

  • TGV Lyria émet jusqu’à 20 fois moins de CO2 que l’avion en prenant en compte cette empreinte globale (énergie de traction + écosystème ferroviaire).
  • Si l'on compare le transport ferroviaire à celui de la voiture électrique, fonctionnant tous les deux à l'électricité, on constate que l'empreinte carbone d'un passager TGV Lyria reste 6 fois moins importante qu'en voiture électrique.

Eh oui... Rouler à l'énergie propre ne fait pas tout. C'est en proposant un transport à grande capacité que l'empreinte carbone est la plus faible !


Performance écologique des différents modes de transports

Comparaison des modes de transports France <> Suisse

 

Bilan carbone (kg eq CO2 / passager / trajet)

Trajet

TGV Lyria

Avion

Bus

Voiture

Voiture élec.

Genève > Paris

5.2

98

19

93

42

Lausanne > Paris

4.9

98*

19

93

42

Bâle > Paris

5.4

96

21

91

41

Zurich > Paris

6.3

112

24

103

46

Genève > Marseille

4.9

79

17

78

35


Notre engagement écologique

Nos nouveaux trains à faible impact environnemental

TGV Lyria a renouvelé entièrement sa flotte en 2019, pour vous offrir plus de confort, mais aussi... réduire encore son empreinte carbone. En transportant désormais jusqu'à 500 voyageurs contre 320 auparavant, avec une consommation quasi-identique, TGV Lyria affiche des perspectives d'émissions de CO2 encore plus réduites. C'est l'innovation au service du développement durable.

Nouveaux trains écologiques TGV Lyria

Nos autres actions en faveur de l'environnement

  • Fermeture automatique des portes lors des opérations de maintenance, pour limiter la consommation d’énergie associée au rafraîchissement des rames en été, et au chauffage en hiver
  • Installation d’un nouvel éclairage à bord à base de LED, plus performant sur le plan énergétique
  • Formation des conducteurs à l’écoconduite. En adaptant la conduite au relief de la voie, c’est 7 à 8% d’émissions de CO2 en moins.
  • Adaptation progressive de nouveaux nez aérodynamiques sur les rames, à partir de 2022

Plus d'infos : Projets écologiques de la SNCF.


Tous les détails de l'analyse :

Consultez l'étude complète INFRAS pour TGV Lyria

Méthodologie de l'étude :

TGV Lyria méthodologie étude bilan carbone